Gaufrage

Le gaufrage est une technique d'impression permettant à du papier, du carton pas particulièrement épais, ou du tissus, d'avoir ses motifs d'impressions en relief.


Catégories :

Imprimerie

Définitions :

  • impression en creux ou en relief réalisée avec un zinc ou un outil et une contre partie de gaufrage sur platine typographique. (source : ipr)
  • Procédé d'impression conçu pour donner à la matière imprimée des creux accentués, soit par pression d'éléments à forts reliefs, soit en modelant dans des creux un papier humidifié. (source : atelier-etching)

Le gaufrage est une technique d'impression permettant à du papier, du carton pas particulièrement épais, ou du tissus, d'avoir ses motifs d'impressions en relief.

Histoire

Le gaufrage est utilisé au XVIe siècle par des relieurs pour donner du relief aux couvertures des ouvrages. Oublié pendant un temps, le gaufrage est redécouvert en Angleterre. En Allemagne à Karlsruhe, les frères Bauerkeller l'utilise pour la typographie en 1834. Établi à Paris avec l'aide de Gutsch, il réalise des gaufrage de plusieurs couleurs [1].

Dès lors, ils utilisent cette technique pour réaliser des cartes géographiques en relief qu'ils nomment géomontographie. À ce titre, un plan de Paris est édité en 1846. Cette technique permet aussi à des aveugles de profiter de la cartographie, ce que fait surtout Laas d'Aguen, alors surveillant à l'Institut national des jeunes aveugles, qui perfectionne le procédé pour concevoir des cartes semi-rigides [1].

Technique

La technique du gaufrage s'opère en réalisant une plaque en bois ou en métal gravée en creux et fixé sur la table de la presse typographique. De la cire est appliquée sur le tympan qui reçoit la feuille. Quand le tympan est pressé contre la plaque gravée, la cire pousse la feuille de papier dans les creux de la gravure, donnant sa forme en relief au papier, réalisant ainsi le gaufrage [1].

Le perfectionnement de Laas d'Aguen qui permet la fabrication de cartes géographiques semi-rigides est réalisée en effectuant plusieurs fois le pressage, avec à chaque fois une nouvelle feuille de papier. Les feuilles se retrouvent ainsi collées les unes aux autres [1].

Référence

  1. Maurice Audin, Histoire générale des techniques - L'expansion du machinisme : Les techniques d'expression - L'imprimerie, t.  3, Presses universitaires de France, Paris, octobre 1996, 880 p. (ISBN 2130478638) , p.  784 

Recherche sur Google Images :



"en photo u2"

L'image ci-contre est extraite du site atelierdoffard.com

Il est possible que cette image soit réduite par rapport à l'originale. Elle est peut-être protégée par des droits d'auteur.

Voir l'image en taille réelle (457 × 358 - 22 ko - jpg)

Refaire la recherche sur Google Images

Recherche sur Amazone (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : technique - gaufrage - papier - relief - feuille - paris - cartes - impression - histoire - géographiques - aveugles - laas - aguen - semi - rigides - réalisant - plaque - gravée - creux - presse -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Gaufrage.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 11/12/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu