Hippolyte Auguste Marinoni

Hippolyte Auguste Marinoni, né à Paris en 1823, et mort à Paris le 7 janvier 1904, est un constructeur de machines à imprimer, surtout la rotative à cliché steréo, et un patron de presse avec Le Petit Journal.


Catégories :

Imprimerie - Inventeur français - Patron de presse - Ancien maire des Alpes-Maritimes - Naissance en 1823 - Décès en 1904

Recherche sur Google Images :


Source image : aleph2at.free.fr
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • ... ÉDITÉ CHEZ L'HARMATTAN octobre 2009 Hippolyte Auguste Marinoni (1823-1904)... importants pour une presse rotative cylindrique à retiration, ... (source : electronicpapercommunication.20minutes-blogs)
  • En 1867, Il imagine une presse à 6 margeurs (prises de feuille) pour les besoins du Petit Journal, presse dénommée presse rotative à plieuse Marinoni.... (source : artgraph.clisson.free)
  • ... Hippolyte - Auguste Marinoni a marqué l'histoire de la presse française et ... Pendant cette période, Marinoni travaille à le perfectionnement et en particulier à l'industrialisation de la presse rotative à cliché stéréotypique de l'allemand Jacob Worms, ... En 1872, Marinoni dépose un brevet de presse cylindrique à papier... (source : arts-et-metiers)
La Marinoni de 1883

Hippolyte Auguste Marinoni, né à Paris (à la caserne de gendarmerie de la barrière Denfer) en 1823, et mort à Paris le 7 janvier 1904, est un constructeur de machines à imprimer, surtout la rotative à cliché steréo, et un patron de presse avec Le Petit Journal. On le considère comme un des fondateurs de la presse moderne.

Il est d'origine italienne par son père, Ange-Joseph Marinoni, qui était de Brescia : ancien dragon des armées napoléoniennes, il était devenu brigadier de la Gendarmerie royale à Paris, et il meurt en 1830. Hippolyte Auguste Marinoni débute au bas de l'échelle, comme apprenti. Il obtient son brevet de tourneur-mécanicien en 1837. Il invente une machine à décortiquer le riz et le coton.

En 1838, il entre chez le fabricant de machines typographiques Pierre-Alexandre Gaveaux. En 1847, il produit sa première presse à deux cylindres (dite à réaction), qui imprime 1500 feuilles à l'heure. En 1850, il participe à la mise au point de la rotative à bobines et clichés cylindriques de Jacob Worms, un immigré allemand qui fait des essais depuis 1835 avec des machines utilisant des bobines et des clichés cintrés stéréo. Les rotatives de Worms, les premières réalisées en France, mais également dans le monde avec «cliché stéréo», ne seront jamais commercialisées.

Marinoni crée sa propre entreprise de constructeur en 1847, et met au point, entre autres, une machine lithographique. En 1866, il dépose des brevets pour une presse rotative à retiration et une presse à cylindre à six margeurs, la presse rotative à plieuse. En 1872, il apporte au journal La Liberté la première rotative de la presse française, puis il en installe cinq au Petit Journal.

En 1882, succédant à Émile de Girardin, il prend la tête du Petit Journal dont il fera un journal de référence, ajoutant à ses qualités d'inventeur et de mécanicien celles d'un véritable patron de presse. Il pressent l'importance de la couleur et en 1889, il produit une rotative couleurs. Il lance Le Petit Journal illustré, supplément qui affiche en première page accidents, crimes et drames, inaugurant la presse à sensation.

Ami d'Étienne Lenoir, il l'a aidé à réaliser son moteur à gaz (1860).

La société Marinoni continue ses activités. En 1921, elle fusionne avec les Ateliers Voirin localisés à Montataire (Oise). En 1963, elle entre dans le groupe américain Harris Graphics, racquis en 1986 par AM International.

Hippolyte Marinoni fut le premier maire de Beaulieu-sur-Mer, du 27 septembre au 15 octobre 1891, soit 19 jours. Il est inhumé dans la 7e division du cimetière de Passy à Paris.

Bibliographie

Liens externes


Recherche sur Amazone (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : marinoni - presse - rotative - hippolyte - paris - machines - journal - cliché - petit - première - auguste - 1823 - 1904 - brevet - gendarmerie - constructeur - patron - fondateurs - moderne - mécanicien -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Hippolyte_Auguste_Marinoni.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 11/12/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu