Massicot

Le massicot est un appareil conçu pour la coupe à angle droit du papier et d'autres matériaux, des feuilles métalliques par exemple.


Catégories :

Façonnage - Imprimerie

Recherche sur Google Images :


Source image : milleetunefeuilles.fr
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Un massicot est conçu pour la coupe à angle droit du papier en quantité... Elle se déplace dans un plan parallèle à la Lame du massicot et sert à définir... (source : massicots)
  • Ce commentaire fait référence à cette édition : MASSICOT A4 COUPE PAPIER... La lame n'est pas suffisament ajustée. Le point faible de ce massicot est son... (source : amazon)
  • Massicot à lame rotative professionnel Coupe : papier, photos, cartons, ... Descriptif technique Ce massicot est pourvu : D'un coude ajustable pour des ... (source : twenga)
Un massicot.

Le massicot est un appareil conçu pour la coupe à angle droit du papier et d'autres matériaux, des feuilles métalliques par exemple.

Ces machines se retrouvent avant tout dans le secteur de l'imprimerie (préparation de feuilles à imprimer / façonnage des imprimés).


Histoire

Machine à couper le papier, vers 1820

Vers 1830, on commence à utiliser des machines pour couper le papier. En 1837, Thirault construit une machine à lame fixe. En 1844, le Français Guillaume Massiquot (1797-1870) dépose un brevet pour sa machine. Pour une raison inexpliquée son nom se transforme en «massicot» et devient, en France, le nom générique de ce type de machine. Avant de breveter son invention Massiquot avait construit un modèle à levier tel qu'on peut voir toujours aujourd'hui : le levier tire une bielle qui entraîne un porte-lame jusqu'à la table et le remonte. Par contre, le massicot breveté était entraîné par un volant et un engrenage manuel : une presse bloque la pile de papier, tandis qu'une lame à mouvement oblique descend pour couper le papier. Le principe de coupe est celui de la lame contre support qu'il ne faut pas confondre avec celui de la cisaille qui utilise le principe de lame et contre-lame. Ce principe est toujours le même sur les massicots modernes. Les massicots sont dès le XIXe siècle successivement peaufinés par les fabricants Fomm et Krause en Allemagne, Furnival en Angleterre, Oswego et Seybold aux États-Unis.

Le massicot se compose d'un bâti solide supportant une table de travail surmontée d'une arche qui contient la presse et la lame. Des tables latérales reçoivent peut-être les piles de papier à traiter. Au fond de la table se trouve une équerre dont la position est réglable de manière particulièrement précise, c'est elle qui définit la largeur de coupe. La pile de papier à couper vient en butée sur cette équerre et des repères (aujourd'hui lumineux) permettent de contrôler l'alignement des repères de coupe imprimés. La table de travail est percée de buses soufflantes qui, grâce à un matelas d'air, favorisent le déplacement du papier. Enfin, l'opérateur appuie simultanément sur une pédale et sur deux boutons qui déclenchent la descente de la presse et de la lame.

Il existe aussi des massicots à plusieurs lames, rendant la découpe de certains travaux plus aisée, comme le massicot trilatéral pour les livres.

Les modèles disponibles offrent un vaste éventail de possibilités d'application. Les modèles plus petits, d'une ouverture à partir de 66 cm et davantage, peuvent être utilisés dans des imprimeries intégrées ou des entreprises ayant à faire avec des formats plus petits. Il existe aussi des massicots plus grands, d'une ouverture allant jusqu'à 200 cm, œuvrant fréquemment dans des dispositifs interconnectés complexes.

Sécurité

Les massicots ont dans le passé génèré de nombreux accidents. C'est pourquoi les mesures de sécurité sont spécifiquement renforcées : l'obligation d'utiliser ses deux mains et un pied pour déclencher la coupe, mais également des protections par infra-rouges, le démontage du capot de protection empêche toute mise en marche, et de nombreux boutons d'arrêt «coup de poing» garantissent une sécurité maximum.

Informatique

Les massicots modernes sont pourvus d'un logiciel servant aux intégrer dans des dispositifs interconnectés sous réseau. L'informatique sert à mémoriser des programmes et , avec l'ajout de périphériques, de former des lignes de coupe intégrant élévateurs, taqueuses, chargeurs, désempileurs, rendant ainsi le travail plus efficace et plus sûr[1].

Notes

  1. Guillaume Prudent, Caractère, 2006[1]

Recherche sur Amazone (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : massicot - lame - papier - coupe - machines - table - couper - modèle - contre - presse - pile - principe - travail - sécurité - feuilles - imprimerie - imprimés - vers - utiliser - construit -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Massicot.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 11/12/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu