Mine de plomb

La mine de plomb est un outil d'écriture et de dessin en forme de crayon, le plus souvent sans étui de bois contrairement au crayon, qui se compose de plomb, d'argent ou d'alliage à base de plomb, de bronze ou d'étain.


Catégories :

Matériel de peinture - Matériel d'écriture

La mine de plomb est un outil d'écriture et de dessin en forme de crayon, le plus souvent sans étui de bois contrairement au crayon (quelquefois nommé aussi crayon à papier, crayon à mine, etc. ), qui se compose de plomb, d'argent ou d'alliage à base de plomb, de bronze ou d'étain. Il est aussi nommé «style de plomb», «crayon de plomb» ou «pointe de plomb». Le terme ne doit pas être confondu avec les mines de plomb actuelles qui sont composées de graphite.

Mine de plomb ancienne.

Historique

La première utilisation du plomb dans le domaine de l'écriture a été le tracé de lignes fines sur les supports d'écriture pour assurer la rectitude des lignes écrites. Égyptiens, Grecs et Romains utilisent de petits disques de plomb (en latin : plumbum) qu'ils glissent le long d'une règle pour «régler» le papyrus ou le parchemin.

Les mines de plomb pointues pour régler, mettre en page et dessiner sont attestées dans des écrits au XIIe siècle ; le moine Théophile écrit qu'on «dessine sur les parchemins avec un style constitué d'un alliage de trois parties de plomb pour une partie de bronze».

Différents minerais de plomb, taillés en baguettes, seront aussi utilisés ; leur fragilité les fera recouvrir de cuir ou enchâsser dans une gaine de bois dès le XIVe siècle. Ils sont les ancêtres du crayon. En allemand on utilise le mot Bleistift pour «crayon», signifiant littéralement crayon de plomb, qui montre bien l'origine du crayon, de même qu'en anglais le mot lead sert à désigner autant le «plomb» que la «mine» de crayon.

Lors de dragages de la Seine à Paris sous le Second Empire, de nombreuses mines de plomb en plus ou moins bon état, datant du Moyen Âge au XVIIIe siècle, ont été découvertes. Ces crayons de plomb étaient en grande partie fabriqués et vendus dans les échoppes localisés sur les parapets du pont Neuf, d'où leur présence dans le fleuve.

La mine de graphite concurrencera la mine de plomb après la découverte du gisement de graphite (appelé plombagine) de Borrowdale dans le Cumberland en 1564 puis plus tard d'autres gisements en Allemagne. Cependant, le graphite restant particulièrement cher jusqu'au XIXe siècle, la mine de plomb restera longtemps en usage. Au XVIIIe siècle les écoliers règlent toujours leurs cahiers avec des mines de plomb.

Forme - Fabrication - Utilisation

Mine de plomb ancienne

Le plomb ou l'alliage fondu était coulé dans un moule en pierre donnant la forme de la mine et de la décoration de la tête, puis parachevé. La forme en demi-lune de la tête est généralement décorée de motifs religieux ou floraux et permettait de régler le papier, tout comme les disques romains.

Mine de plomb moderne

Les outils de dessin vendus actuellement sous l'appellation de Mine de plomb ne sont plus en plomb ou en alliage mais en graphite. La mine en graphite est bien plus grosse que la mine d'un crayon et fait à peu près 5 à 7 mm de diamètre. Elle est généralement recouverte d'une fine pellicule de matière plastique transparente.

Ils s'utilisent environ comme un crayon, mais possèdent l'avantage d'avoir une différence de contraste (atteinte par pression plus ou moins forte de l'outil sur le support) plus étendue et le plus souvent un noir plus puissant que son équivalent en crayon.

Comme pour le crayon, on en trouve des secs et des gras, l'échelle allant de 9H (le plus sec), au 9B (le plus gras), en passant par la HB et le F.

Bibliographie


Recherche sur Google Images :



"la mine de crayon actuelle"

L'image ci-contre est extraite du site dotapea.com

Il est possible que cette image soit réduite par rapport à l'originale. Elle est peut-être protégée par des droits d'auteur.

Voir l'image en taille réelle (300 × 289 - 39 ko - jpg)

Refaire la recherche sur Google Images

Recherche sur Amazone (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : plomb - mine - crayon - graphite - forme - alliage - outil - écriture - régler - parties - dessin - bois - nommé - papier - bronze - style - ancienne - utilisation - lignes - fines -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Mine_de_plomb.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 11/12/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu