Mûrier

Le genre Morus, appartenant à la famille des Moraceæ, est le genre des mûriers, il se compose d'une dizaine d'espèces. Il s'agit d'arbres ou d'arbustes dont certains sont cultivés pour leurs fruits ou leur feuilles, qui servent de nourriture au ver à soie.



Catégories :

Flore (nom vernaculaire) - Arbre fruitier - Moraceae

Définitions :

  • Variante orthographique de mûrier (orthographe respectant les traditions) (source : fr.wiktionary)
Aide à la lecture d'une taxoboxMuriers
 Mûrier noir, Morus nigra
Mûrier noir, Morus nigra
Classification classique
Règne Plantæ
Sous-règne Tracheobionta
Division Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Sous-classe Hamamelidæ
Ordre Urticales
Famille Moraceæ
Genre
Morus
L. , 1753
Classification phylogénétique
Ordre Rosales
Famille Moraceæ

Le genre Morus, appartenant à la famille des Moraceæ, est le genre des mûriers, il se compose d'une dizaine d'espèces. Il s'agit d'arbres ou d'arbustes dont certains sont cultivés pour leurs fruits (les mûres) ou leur feuilles, qui servent de nourriture au ver à soie.

Ne pas confondre le mûrier-arbre avec le mûrier sauvage, ou ronce commune ; quoique leurs fruits se ressemblent par l'aspect et le goût. Ils portent des noms différents : mûron pour la ronce et mûre pour le mûrier, les deux espèces sont différentes.

Principales caractéristiques

Feuilles du mûrier

Les mûriers sont des arbustes ou des arbres de taille moyenne.

Les feuilles caduques, alternes, sont de forme générale ovale, arrondie ou cordiforme à la base, pointue à l'extrémité opposée, et quelquefois lobée plus ou moins profondément. Le bord du limbe est denté.

Les fleurs, verdâtres, réunies en courts épis ou chatons, sont soit mâles (staminées), soit femelles (pistillées), mais présentes sur le même pied (plante monoïque).

Fruits du mûrier

Le fruit, ou mûre, est composé, constitué de fruits élémentaires qui sont de fausses baies constituée d'une akène entourée d'une partie globuleuse dérivant du périanthe.

Une plantation de muriers est nommée "mûraie" ou "mûreraie".

Distribution

Les mûriers sont originaires des régions tempérées et chaudes de l'hémisphère nord, essentiellement l'Extrême-Orient (Mongolie, Chine, Corée... ), et Amérique du Nord.

Certaines espèces sont beaucoup cultivées, surtout le mûrier blanc naturalisé dans l'ensemble des continents. Ce sont des plantes qui craignent les longues périodes de gel.

Principales espèces

Utilisation

Les mûriers sont cultivés pour :

Leurs fruits, mangés crus en dessert, sont reconnus comme une friandise, tout comme les framboises mais ils sont rarement commercialisées du fait de leur fragilité. La mûre du commerce, mais aussi celle utilisée pour les confitures, sirops, etc., est presque toujours la mûre sauvage, fruit de la ronce commune, ou mûrier sauvage, arbrisseau sans rapport avec le mûrier arbre. Le goût évoque de celui de la mûre sauvage, bien que plus doux (moins acide), et les fruits ne contiennent pas de pépins, au contraire de cette dernière.

Voir aussi

Liens externes

Recherche sur Amazon (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : mûrier - morus - fruits - mûres - référence - blanc - noir - feuilles - genre - espèces - arbres - sauvage - ronce - rouge - fabriquer - classification - famille - moraceć - commune - papier -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%BBrier.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 11/12/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu