Noir soutenu

«Noir soutenu» est un terme utilisé en imprimerie pour se référer à un mélange contenant les quatre couleurs primaires, soit cyan, magenta, jaune et noir.


Catégories :

Noir - Imprimerie

«Noir soutenu» (ou «noir profond», «noir intense», «noir 400 %», ou encore «noir noir») est un terme utilisé en imprimerie pour se référer à un mélange contenant les quatre couleurs primaires, soit cyan, magenta, jaune et noir (CMJN) . Moins souvent, cela peut être aussi un mélange de noir et d'autres couleurs (Pantone) .

Le mélange de couleurs pour former le noir est indispensable, parce qu'il n'y a pas d'encre noire suffisamment «foncée» et opaque pour obtenir une teinte suffisamment profonde.

Le «noir soutenu» est défini comme une teinte qui est «plus noire que noire». Quoique du point de vue de la théorie de la couleur il s'agisse d'un non-sens complet, une réelle différence est observée dans la pratique. Cette différence peut aussi apparaître dans l'impression de panneaux pour caissons lumineux (aussi nommés «backlit»), où un noir soutenu sera plus opaque qu'un noir simple.

Une autre raison d'utiliser le noir soutenu est d'empêcher les décalages. Il est fréquemment utilisé dans le cas de texte par dessus une image, ou sur un fond coloré. Sans cela, le moindre décalage de couleur entre les plaques d'impression peut provoquer un halo blanc ou coloré autour du texte, le rendant plus complexe à lire.

L'utilisation d'un noir soutenu doit être utilisé en toutes connaissances des conditions d'impression, incluant les encres, les presses, et particulièrement le papier. Si trop d'encre est utilisée sur un papier de moindre qualité, tel que du papier journal, il peut tout simplement se déchirer. Qui plus est , une quantité excessive d'encre peut ne pas avoir le temps de sécher avant que le résultat ne vienne en contact avec d'autres pages.

Tandis qu'en théorie un noir soutenu peut être réalisé en utilisant 100 % des quatre couleurs, en pratique, le volume ajouté des encres CMJ (appelé le «soutient») est limité par l'humidité que le papier et le processus d'impression peuvent supporter. Dans la pratique, la limite maximale acceptable d'encrage est de 300 % (soit C 80 %, M 60 %, J 60 %, N 100 %). Cependant, ces valeurs ne sont toujours qu'à utiliser avec un très bon papier et une bonne presse, sous peine de problèmes de séchage et de maculage. Si le papier est légèrement fin, il vaut mieux descendre à un total de 250 ou même 200 %.

Les valeurs de noir par défaut de Photoshop sont tout aussi idéales pour une utilisation standard : C42, M28, J29, N100, pour un total de 199 %, par conséquent bien en dessous des 300 % fatidiques.

Finalement, de par sa réalisation en quadrichromie, le noir soutenu peut avoir un coût plus élevé.

Recherche sur Google Images :



"111155 noir soutenu/anthracite"

L'image ci-contre est extraite du site tyrolia.com

Il est possible que cette image soit réduite par rapport à l'originale. Elle est peut-être protégée par des droits d'auteur.

Voir l'image en taille réelle (410 × 280 - 183 ko - png)

Refaire la recherche sur Google Images

Recherche sur Amazone (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : noir - soutenu - couleurs - papier - encre - impression - mélange - noire - pratique - quatre - suffisamment - opaque - teinte - théorie - différence - utiliser - décalages - texte - coloré - moindre -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Noir_soutenu.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 11/12/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu