Pantone Inc.

Pantone Inc. est une société américaine basée à Carlstadt, dans le New Jersey. Lawrence Herbert qui en est l'actuel président, rejoignit Pantone Inc.


Catégories :

Imprimerie - Espace couleur

Recherche sur Google Images :


Source image : notredeco.com
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Pantone Inc. est une société américaine basée à Carlstadt, dans le New Jersey.... Les six couleurs primaires de l'hexachromie sont : noir, cyan, magenta, ... (source : rotativeservice)
Nuancier Pantone.

Pantone Inc. est une société américaine basée à Carlstadt, dans le New Jersey. Lawrence Herbert qui en est l'actuel président, rejoignit Pantone Inc. en 1956 et la racheta en 1962. Petite société qui fabriquait des nuanciers pour les fabricants de cosmétiques, Herbert y développa son premier dispositif de couleurs Pantone® Matching System® ou PMS pour l'impression en 1963.

L'idée de base est d'abandonner le dispositif classique de la quadrichromie utilisant les trois couleurs primaires (cyan, magenta, jaune) mais aussi le noir, et dont on sait qu'il sert à reproduire par mélanges l'ensemble des autres couleurs. Au contraire de la quadrichromie, où les couleurs sont imprimées une par une (leur synthèse soustractive rendant finalement la couleur voulue), les couleurs du dispositif Pantone sont obtenues à partir d'encres mélangées par le pressier avant d'imprimer. Le dispositif Pantone d'origine repose sur dix couleurs primaires :

Le nuancier Pantone, que les imprimeurs nomment aussi «pantonier» et qui ne comprend pas moins de huit cents teintes, donne en fait les proportions de chacune de ces dix teintes de base. Certaines couleurs sont obtenues soit avec deux primaires (une teinte pure et un dopage soit transparent pour éclaircir, soit noir pour assombrir) soit avec trois primaires (deux teintes et un dopage) soit avec quatre primaires (trois teintes et un dopage).

Dans les années 1980, le dispositif Pantone vient s'enrichir de quatre couleurs primaires supplémentaires :

Ce qui porte à quatorze les couleurs primaires. Le nuancier est aussi étoffé avec des teintes fluorescentes et des nuances intermédiaires qui obligent à passer de trois à quatre chiffres le codage des couleurs supplémentaires. Pour garder la compatibilité en amont, les huit cents couleurs du premier nuancier continuent à être codées sur trois chiffres. Ainsi le Pantone 3005 est une nuance intermédiaire entre le Pantone 300 et le Pantone 301.

Dans les années 1990, Pantone invente un nouveau procédé de séparation des couleurs d'imprimerie, l'hexachromie, qui sert à reproduire un plus grand nombre de nuances (en particulier les teintes impossibles à réaliser en quadrichromie comme l'orange et le violet). Ce procédé nécessite un dispositif d'impression à six unités d'encrage et des logiciels spécifiques pour la séparation en six couleurs. Les six couleurs primaires de l'hexachromie sont : noir, cyan, magenta, jaune, orange et vert. Suivant les cas, le vert peut être remplacé par le bleu reflex.

Les teintes Pantone sont des couleurs normalisées et référencées dans un échantillonnage nommé nuancier ou «pantonier». Elles sont essentiellement utilisées en imprimerie car le spectre CMJN ne permet pas d'obtenir l'ensemble des teintes. Aussi, il convient fréquemment d'adjoindre à l'impression une cinquième ou alors une sixième teinte (ou plus) dite solide.

Elles relèvent de plusieurs gammes :

En amont de la production de ces couleurs, il y a les guides Pantone, feuilles cartonnées de 15 × 5 cm imprimées d'un côté avec une série de couleurs de même tonalité, et reliées en opuscule. Une page donnerait par exemple l'ensemble des variantes de jaune, du clair au foncé. Les livrets sont réimprimés chaque année pour éviter que les couleurs ne se délavent avec le temps. Les valeurs assignées aux différentes couleurs peuvent aussi fluctuer avec le temps et les rééditions.

L'idée de base du dispositif Pantone est de choisir une couleur selon les guides, et d'utiliser les nombres correspondants pour obtenir la variante correspondante (par exemple en demandant du «Pantone 655»). La correspondance entre ordinateurs (qui utilisent le dispositif Rouge vert bleu - RVB) et machines d'impression (sous CMJN) est toujours actuellement approximative.

Les valeurs Pantone sont devenues une telle référence que le Parlement écossais a récemment débattu d'une mesure qui fixerait la couleur du drapeau à un Pantone 300, c'est-à-dire un bleu roi [1].

Les couleurs Pantone sont utilisées pour la spécification des couleurs dans l'industrie du textile (Pantone for Fashion and Home) avec un référencement différent mais également dans l'industrie du plastique. Pantone se diversifie actuellement en proposant des solutions pour l'étalonnage des couleurs sur les écrans informatiques (en collaboration avec Gretag Macbeth).

La liste de couleurs de Pantone est soumise à des droits de propriété intellectuelle (comme copyright et non pas comme brevet logiciel) et n'est par conséquent pas libre d'utilisation, ce qui explique que les valeurs Pantone ne sont pas disponibles dans les logiciels libres tels que GNU Image Manipulation Program (The GIMP).

Voir aussi

Lien externe

Notes et références

  1. What is the colour of the Saltire ? sur le site du Parlement écossais

Recherche sur Amazone (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : couleurs - pantone - primaires - teintes - dispositif - jaune - nuancier - rouge - bleu - impression - noir - vert - orange - base - quadrichromie - cyan - magenta - ensemble - transparent - red -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Pantone_Inc..
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 11/12/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu