Permission clandestine

La «permission clandestine», en France, sous l'Ancien régime, sert à désigner une permission officieuse qu'on accorde à la publication de certains ouvrages plus ou moins mal vus.


Catégories :

Histoire du droit - Imprimerie

Recherche sur Google Images :


Source image : fr.wikipedia.org
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Sous l'Ancien Régime, en France, tout livre paru sans permission ni privilège était par principe illicite ; on sait que ces livres «interdits»... (source : books.google)
  • Une permission clandestine intervenait lorsque on faisait dire au libraire qu'il pouvait imprimer son ouvrage et que la police ferait semblant de l'ignorer et ... (source : clairaut)

La «permission clandestine», en France, sous l'Ancien régime, sert à désigner une permission officieuse qu'on accorde à la publication de certains ouvrages plus ou moins mal vus. Quoique ces ouvrages ne soient pas officiellement autorisés, les autorités décident alors de fermer les yeux sur leur impression[1].

Présentation

Ces «permissions clandestines» sont , dans les faits, octroyées par des personnes n'ayant pas autorité pour les accorder, mais la Chancellerie, néenmoins au courant, ferme les yeux et ne remet pas en cause ces autorisations. Ceci permet une gestion de la situation au cas par cas, pour ne pas interdire un ouvrage dont les idées sont désapprouvées par le pouvoir, mais qui ne paraît pas pour tout autant véhiculer des idées dangereuses[2].

Un exemple de permission clandestine suivi d'une interdiction, suite à un revirement du pouvoir, est celui des Provinciales de Pascal[2].

Références

  1. Les Privileges de librairie sous l'Ancien régime, p. 61
  2. Frédérique Leblanc 1998, p.  90

Bibliographie

Recherche sur Amazone (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : permission - ouvrages - clandestine - ancien - régime - autorités - yeux - idées - pouvoir - privileges - librairie - frédérique - leblanc - 1998 -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Permission_clandestine.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 11/12/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu