Timbre postal

Le timbre postal ou timbre-poste est un morceau de papier, le plus souvent enduit d'un adhésif, qui apposé sur un courrier permet de indiquer que l'expéditeur a payé l'affranchissement d'un courrier.


Catégories :

Timbre - Système postal

Recherche sur Google Images :


Source image : cercledesmillionnaires.fr
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Tarifs postaux. Bienvenue sur Tarifs de La Poste pour la France. Vous trouverez ici ce que vous... Augmentation du prix du timbre depuis le 1 Juillet 2010... (source : tarifs-de-la-poste)
  • A compter du 1er juillet, le prix du timbre poste pour les envois de lettres de moins de 20 grammes doit... La Poste. Le secteur postal... (source : service-public)
  • Complétez votre collection de timbres et vos albums, et achetez lots de timbres poste de France, de l'étranger ou timbre à thème. (source : timbres.shop.ebay)

Le timbre postal ou timbre-poste est un morceau de papier, le plus souvent enduit d'un adhésif, qui apposé sur un courrier permet de indiquer que l'expéditeur a payé l'affranchissement d'un courrier.

La collection et l'étude des timbres postaux et fiscaux est nommée la philatélie. Les timbres sont un marché particulièrement précieux et populaire pour des collectionneurs.

Histoire

Sur le timbre fiscal et le droit de timbre dont l'invention a précédé et inspiré celle du timbre-poste, voir timbre fiscal, papier timbré et timbre fiscal mobile.

Le timbre-poste, quoiqu'étant à la base une idée de la toute jeune Belgique née en 1830, est une invention des britanniques, Rowland Hill et James Chalmers dans le cadre d'une importante réforme postale. Le premier timbre mobile fut émis par les postes royales britanniques en 1840 sous la forme d'un portrait de la reine Victoria et valant un penny, de couleur noire. Le premier timbre en couleur, La Colombe de Bâle, fut créé en 1845 par le canton de Bâle.

Timbres postaux français

Les inconvénients de l'ancien dispositif postal

Cette invention a été une révolution dans le dispositif postal. Avant 1840, c'est généralement le destinataire qui paye le coût de transport par les postes du pli qui lui est adressé, ainsi qu'à un prix particulièrement élevé. Par conséquent, énormément de destinataires refusent les lettres trop coûteuses, alors que des transporteurs privés à meilleur marché concurrencent indûment la poste. La petite histoire veut que Rowland Hill prit conscience des effets pervers de ce dispositif pour les revenus des postes quand un jour, dans une auberge, il remarqua la serveuse recevant d'un facteur un pli de son fiancé. La jeune femme ne pouvant, semble-t-il, se permettre la dépense, Hill se proposa de la régler. Elle lui avoua que pour correspondre gratuitement, son fiancé et elle dessinaient de petits symboles sur l'enveloppe pour communiquer.

La réforme postale britannique

Pour éviter le transport à perte des plis, Hill proposa en 1837, dans son rapport "Post Office reconstitu, Its importance and practibility" de faire payer l'expéditeur, mais au prix particulièrement réduit de 1 penny ("Penny postage"). Cet expéditeur prouverait qu'il s'était bien acquitté de l'affranchissement en utilisant une enveloppe officielle à 1d, ou (suivant une proposition ultérieure de Chalmers) en collant un timbre postal sur l'enveloppe, que l'administration des postes annulerait avec un cachet encré pour éviter toute réutilisation. La réforme postale demandée par Hill mit trois ans à aboutir à cause de l'opposition de l'administration postale qui ne prenait en considération que le manque à gagner d'origine pour la poste, sans tenir compte des effets stimulants de la réforme postale sur le développement du commerce et le développement de l'instruction.

Le 1 penny noir.

Cette réforme entra enfin en vigueur le 6 mai 1840, 6 jours après la mise à la disposition du public, dès le 1er mai 1840, du premier timbre, le 1 penny noir à l'effigie de Victoria, le "Penny black" dessiné par Henry Corbould, mais aussi de la première enveloppe de port payé dessinée par Mulready.

Cette substitution du "Port payé" au "Port dû", avec un abaissement énorme du prix du transport, entraina un accroissement immédiat, et chaque année de plus en plus important, du volume des correspondances.

Ce succès, immédiat au Royaume-Uni, fut suivi dans le reste du monde. Les premiers pays à avoir réformé leur dispositif postal et émis des timbres postaux ont été :

Colombe de Bâle 1845

L'extension de la réforme postale à la France

Le 20 c. de 1849.

Comme on le voit, en France où, dès 1837, avait été proposée l'adoption d'une réforme analogue, il fallut attendre neuf ans pour que, suite à la Révolution de 1848, la résistance de l'administration des postes ait pu être surmontée par Arago et le port payé à bon marché institué par un vote de l'Assemblée nationale du 24 août 1848.

Encore ce port-payé fut-il fixé à 20 centimes. C'est en application de cette réforme que fut émis, le 1er janvier 1849, le premier timbre-poste français, le 20 centimes noir, au type Cérès de Barre.

Voir aussi : Timbres de France 1849

Catégories de timbres postaux

Éléments graphiques

Un timbre porte un certain nombre d'informations nécessaires à son utilisation postale. Une illustration décorative peut figurer, elle permet soit l'identification du pays émetteur (cas des allégories et des portraits royaux), soit de plaire à l'expéditeur, au destinataire ou au collectionneur (voir timbre commémoratif par exemple).

Les mentions nécessaires sont :

Des mentions peuvent apparaître sur les timbres de certains pays :

Matières

La quasi-totalité des timbres sont imprimés sur du papier, même si certaines administrations postales ont pu user, par souci de promotion quelquefois, d'autres matériaux.

Les gommes adhésives à l'arrière des timbres peuvent être assez variées.
En France, on peut signaler une variété de gomme tropicale qui a quelquefois été utilisée.
En Suisse, et désormais aussi en France, les timbres autocollants on la particularité de se décoller aisément dans l'eau grâce à une invention brevetée, la colle du timbre reste sur l'enveloppe.

Techniques d'impression

Principaux articles

Problème des faussaires

A noter que la connaissance des techniques d'impression est fort utile non seulement aux imprimeurs des timbres officiels, ainsi qu'aux faussaires que ceux-ci visent à tromper le fisc, la poste ou les collectionneurs.

Originalité de l'impression

Les administrations postales font preuve d'originalité dans l'impression des timbres, en utilisant les techniques modernes d'impression :

Les variétés

Un timbre postal devient une variété quand il est différent de la version normale du timbre, à cause d'un problème d'impression. Les variétés sont recherchées par les philatélistes à cause de leur rareté dans la mesure où elles sont accidentelles et que les contrôles à l'imprimerie devraient les détruire toutes. Il ne faut pas confondre «variété» et «curiosité». La variété est répétitive, alors que la curiosité est accidentelle et non obligatoirement répétitive. La variété est répertoriée (la position du cliché d'impression sur la planche est bien déterminée).

Exemples de variétés :

Formes

Timbre triangulaire de la colonie du Cap

Les différentes administrations postales ont fait preuve d'originalité au long de leur histoire dans la forme de leurs émissions de timbres postaux, en particulier avec le développement de la philatélie.

Le timbre rond, peu répandu, sauf sur les entiers postaux, car se pretant mal à l'impression en feuilles, a été popularisé plus récemment en France avec l'émission du timbre commémorant la Coupe du monde de football 1998. L'imprimerie des timbres-poste a d'ailleurs rentabilisé sa machine de fabrication des timbres ronds en émettant en 1998 sur le même sujet un timbre andorran, puis ensuite un pour la Nouvelle-Calédonie et en 2002 pour la Coupe du monde suivante.

L'avènement des timbres auto-collants permet l'utilisation des dispositifs habituels d'impression et de découpe, tout en incitant à diversifier les formes envisageables de certains timbres : cœur (fête de la Saint-Valentin en France)...

Mise en page

En général, chaque timbre est une unité d'image, ne débordant pas sur le timbre le voisinant sur la feuille d'impression.

Formes de vente

Prix des timbres

Manifestations de promotion

Pour assurer la promotion de leurs émissions et tirer des revenus supplémentaires, les administrations postales organisent des manifestations.

Tirages (nombre d'exemplaires imprimés)

Ils ne sont pas forcément officiellement connus. Le nombre d'exemplaires réellement vendus peut être inférieur. Quelques exemples extraits du catalogue France Yvert et Tellier 2008 :


Certains, devenus particulièrement coûteux du fait de leur rareté, ont été imprimés à un très petit nombre d'exemplaires : c'est le cas en France du 1 fr 50. type Pasteur surchargé 10 fr, émis à 900 exemplaires uniquement en 1928 par un bureau de Poste spécial du paquebot Ile-de-France pour le courrier aérien envoyé depuis le paquebot.

Bibliographie

(à compléter)


Voir aussi

Liens externes

Recherche sur Amazone (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : timbre - poste - france - postale - impression - pays - suisses - émission - variété - postaux - premier - émis - forme - administration - feuilles - postal - réforme - penny - collectionneurs - histoire - paris - courrier - philatélie - fut - enveloppe - imprimé - exemplaires - papier - expéditeur - payé -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Timbre_postal.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 11/12/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu