Yatate

Un Yatate est un jeu d'écriture personnel en forme de pipe, utilisé dans le Japon médiéval. Il est constitué d'un compartiment contenant un coton imbibé d'encre, et d'un étui pour un pinceau.



Catégories :

Histoire du Japon - Calligraphie - Matériel d'écriture

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Pendant Ère de Kamakura (1185-1333), l'idée du coton encre -saturé est apparue... Le premier yatate étaient les longues boîtes, avec le compartiment d'encre... (source : worldlingo)
  • Yatate Wiki : Un Yatate (??) est un jeu d'écriture personnel en forme de pipe... Il est constitué d'un compartiment contenant un coton imbibé d'encre, et d. (source : junglekey)
  • Ils contenaient généralement un coton imbibé d'encre, un pinceau, peut-être un coupe-papier et plus tard des instruments de mesure (mètre). L'yatate... (source : facebook)
Schéma d'un Yatate typique

Un Yatate (??) est un jeu d'écriture personnel en forme de pipe, utilisé dans le Japon médiéval. Il est constitué d'un compartiment contenant un coton imbibé d'encre, et d'un étui pour un pinceau (et peut-être un coupe-papier).

Yatate veut dire littéralement «support pour flèches» (ya-"flèches", tate-"support"). Le nom provient de ce que habituellement, les bushi utilisaient leur pierre à encre comme fond de carquois.

La calligraphie respectant les traditions japonaise est empruntée à la Chine, et utilise le «trésor du lettré» : une pierre à encre, un bâtonnet d'encre (sumi), et des pinceaux. L'encre liquide se crée en frottant le bâtonnet contre la pierre et en y ajoutant de l'eau. La totalité est encombrant, lourd, et la préparation de l'encre prend un certain temps.

Un yatate de l'ère Edo

Durant l'ère Kamakura (1185-1333) apparue l'idée de sursaturer le morceau de coton d'encre. De cette façon, il suffit de toucher le coton avec le pinceau pour être prêt à écrire. En mettant le coton dans un compartiment à encre («sumi tsubo»), on peut transporter en permanence de l'encre prêt à l'usage, sans risquer de le renverser.

Les premiers yatate ressemblaient à des plumiers ; le modèle en forme de pipe fut conçu pour augmenter la quantité d'encre transportée. Vers la fin de l'ère Edo, une variante du dernier modèle apparut, où le compartiment à encre est relié à l'étui à pinceau par une chaînette et sert de netsuke pour fixer le yatate à la ceinture (le modèle «en pipe» est simplement fiché dans la ceinture comme un éventail).

Pendant les temps où porter un nihonto était interdit en dehors de la caste des bushi, certains yatate étaient conçus de façon pour pouvoir servir d'arme d'autodéfense. Il existe ainsi des exemples de yatate cachant des armes à petites lames.

L'une des caractéristiques remarquables des yatate récents est que certains sont faits d'un alliage spécial d'or et de cuivre, le shakudo, conçu particulièrement pour sa belle patine rouge sombre.

Liens externes

Recherche sur Amazon (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : encre - yatate - coton - pipe - compartiment - pinceau - pierre - ère - modèle - conçu - forme - étui - support - flèches - bushi - bâtonnet - sumi - temps - edo - façon -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Yatate.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 11/12/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu